Contrôle et gestion de la croissance de Quora

Comme nous l’avons vu avec les diverses statistiques, quoique Quora ne soit pas encore un site populaire, le site commence à prendre sa place. On a pu remarquer une forte croissance de la popularité du site au début de janvier 2011 et cela a sûrement un fort lien avec les divers articles que l’on a pu retrouver à son sujet en fin 2010 et début 2011. Le blogue Thenextweb.com inscrit dans son article nommé «10 Best Social Mobile Apps of 2010» du 27 décembre 2010, que la nouvelle application de Quora pour le Mobile est la crème des nouveautés en ce qui a trait aux applications mobiles de 2010. Le blogue TechCrunch.com l’a quant à lui inséré dans sa liste des « Seven Technologies That will Rock 2011» (Schonfeld, 2011) et mentionne que ce site aura son moment à la Twitter!

Impressions personnelles

Rien de moins, il en reste que nous avons trouvé que site était très bien conçu en ce qui concerne le design. L’environnement de Quora nous interpose dans un monde de qualité. On perçoit dès la première page un souci de l’environnement visuel que les fondateurs ont voulu donner et qui coïncide parfaitement avec leur philosophie. Étant très facile d’accès et améliorant la rapidité de son inscription, l’accès via son compte Facebook et Twitter permet grandement de faciliter son entrée sur le site. De plus, cela permet de retrouver facilement nos contacts ou de publier divers contenus via ces sites. En outre, le moteur de recherche de Quora permet de trouver rapidement et assez précisément des questions ou réponses par rapport aux sujets que l’on désire. Il faut cependant s’attarder plus de quelques minutes pour être satisfait lors d’une première visite.

Comme mentionné par la plupart des critiques, le point fort de ce site, comparativement à ses semblables, est sans aucun doute la qualité et le sérieux des interventions, des questions et des réponses. En comparaison avec d’autres sites comme Yahoo Answers, par exemple, Quora oblige les utilisateurs à s’inscrire sous leur vrai nom. En éliminant ainsi les pseudo noms et en contrôlant les entrées, le site détient la possibilité d’éliminer les commentaires enfantins, ridicules, et déplacés. D’ailleurs, grâce à un bassin d’utilisateurs assez cultivés, Quora détient une communauté spécialisée lui donnant une force et un sens à sa présence parmi tous les autres sites.

Autre fait intéressant en lien avec le contenu du site, Quora a installé de nombreuses barrières de sécurité, qui font en sorte que le contenu publié par les utilisateurs soit au minimum contrôlé. Par exemple, un dispositif vous permet de savoir si votre question a déjà été posée et un autre vous oblige à corriger vos questions et commentaires avant de les publier.

De plus, le site ne permet pas encore la publicité. “In fact, Quora has laid down strong moderation policies to avoid any spam or advertising-related content on the site. In its Guidelines and policies section, Quora.com clearly mentions: “Questions that would make more sense as classified ads, like job postings or dating ads, aren’t allowed on the site right now” (Ohri, 2011). Cela rend donc réellement plaisante la visite du site.

Malgré tout, avec l’évolution du Web, il semble un peu monotone et ennuyant de ne retrouver que du texte. Se voulant un simple Q&A avec texte, on se croit retourner en arrière avec le Web 1.0. Il serait tout de même intéressant d’intégrer des liens, des vidéos, etc.

Prédictions

En dépit des nombreuses astuces et points positifs que propose Quora, plusieurs se questionnent sur l’avenir du site, sur son évolution et surtout sur la qualité de son contenu.

Depuis juin 2010, Quora était ouverte au grand public, par contre, depuis quelque temps, on est retourné aux vieilles habitudes ; peut-être en raison de l’achalandage énorme qu’a reçu le site entre décembre 2010 et janvier 2011. Ainsi, on a aussi pu remarquer sur le site un ralentissement flagrant durant cette période. Depuis, le site est réservé à une certaine communauté plus cultivée. On doit donc recevoir une invitation dans certains pays pour pouvoir s’y inscrire (excluant le Canada et les États-Unis), ce qui limite certainement son expansion.

Si les fondateurs désirent garder leur contenu de grande qualité, ils devront être conscients du frein que l’accès au grand public engendrera vis-à-vis la croissance de leur site. Le contrôle devient moins facile, l’apparition de «spams» et de contenu inutile et inapproprié est plus simple, etc. Les fondateurs sont donc un peu victimes de leur propre volonté. Si le site s’ouvre encore plus au grand public, la pertinence des commentaires pourrait diminuer.

Sinon, les fondateurs de Quora devront certainement revoir la gestion et la configuration de leur site. Ainsi, en donnant accès à tous, ils devront trouver une façon de contrôler la qualité des informations. Un peu comme Wikipédia, l’accès à tous devra être maîtrisé, les réponses s’amélioreront au fil du temps et se raffineront. En pouvant éditer chaque intervention, les utilisateurs pourront ajouter des détails, des spécifications et des rectifications d’une réponse incomplète, futile ou fausse par exemple.

Le site Afaqs.com a posé la question à quelques experts « to find out whether it makes sense for Quora to open its platform to all web users or keep it closed/restricted to limited and serious users to maintain quality of content » (Ohri, 2011). Ce qui en ressort est que si Quora se ferme au grand public, le site se restreint aussi aux opinions et aux idées nouvelles. Selon l’expert Sanjay Trehan, de chez MSN, « the quality of answers will definitely suffer as more people start using Quora.com. However, if they keep Quora closed/restricted, it will defeat the very purpose of co-opting large masses of consumers in content creation » (Ohri, 2011). De plus, pour d’autres experts, Quora se doit de tenir l’inscription au site via Facebook ou Twitter ce qui permet de garder un contrôle sur l’identité des personnes qui y participent. L’expert de chez MSN mentionne aussi que « the key to quality, however, will be the usage and efficiency of filters, both technology and human-based. They have to ensure that the right people comment on and write answers, like in the case of Wikipedia, which has very little filth » (Ohri, 2011).

Ainsi, Quora devra certainement changer sa façon de faire pour augmenter sa croissance. Par contre, ce qui en fait un site unique est bien entendu sa qualité et son sérieux. Des solutions devront donc être trouvées pour combiner ces deux aspects.

Cet article a été rédigé par Émilie Gosselin et Virginie Chabot, pour un travail d’équipe au MBA.

La photo provient de Coloribus – Global Advertising Archives.